Génération Green: Formation agricole et subventions, des accélérateurs de performance

Génération Green: Formation agricole et subventions, des accélérateurs de performance

Génération Green: Formation agricole et subventions, des accélérateurs de performance

L’agriculture est de plus en plus en phase avec les nouvelles technologies. L’heure où le secteur agricole était considéré comme traditionnel est totalement révolue. En effet, de nos jours, l’agriculture est accessible à tout le monde, et pour cause, la technologie et la digitalisation. Au Maroc, elle occupe une place importante. Que ça soit pour gérer leurs fermes ou investir dans le secteur, les Marocains sont en train de faire des avancées incontournables. Toutefois, la formation agricole est encore à ses prémices.

Il faut le dire, aujourd’hui l’information est accessible à tous et de nombreuses technologies sont mises en marche pour une meilleure productivité. En effet, la population mondiale devrait augmenter considérablement d’ici 2050. Par ailleurs, il est nécessaire d’augmenter les rendements et la productivité pour nourrir la population. C’est ce que permettent les nouvelles technologies. A travers les logiciels, les drones entre autres, les agriculteurs ont à leur disposition de nombreux outils pour augmenter leur rendement. Cependant, avant tout il demeure primordial de se former. Se former sur quoi ?  Sur la meilleure utilisation de ces différents outils, sur la gestion des animaux, sur la fertilisation des sols, entre autres, et c’est que propose AgriFormations.ma.

Investissements et formations agricoles

Comme mentionné, les investissements dans le secteur agricole sont devenus de plus en plus communs au Maroc. D’ailleurs, c’est même en phase avec l’actualité au Maroc. En effet, récemment le Roi a prôné la création d’un environnement propice aux investissements dans l’agriculture. Cette décision avait dès lors abouti à une réduction des taux de crédit; les amenant à 1.5% en milieu rural et 2% en milieu urbain. Par ailleurs, le Royaume a officialisé l’adoption de nouvelles mesures économiques basées sur des taux de crédits particulièrement bas, visant à favoriser l’investissement chez les jeunes porteurs de projets et la création d’emploi en milieu agricole.

Ainsi, ces taux ont été plafonnés à 1,75% pour les bénéficiaires en zone rurale et à 2% en milieu urbain.

De même, le Maroc fera la mise en place d’un « Fonds d’appui au financement de l’entrepreneuriat ». Ce dernier dispose d’une enveloppe globale de 8 milliards de DH (environ 750 millions d’euros). L’Etat et le secteur bancaire cofinanceront les 6 milliards et le reste proviendra du Fond Hassan II.  Un quart du montant global du fonds ira au monde rural en vue «d’obtenir des taux encore plus préférentiels pour ce segment ».

En plus de cela, le Royaume prévoit l’émergence dans le secteur agricole. En effet, le 13 février dernier, Sa majesté le Roi a lancé le nouveau Plan Maroc Vert. Ce dernier place en son sein l’humain, et par ailleurs, l’entreprenariat en milieu agricole. Dès lors, les jeunes et les ayants droit bénéficieront également de subventions sur les investissements qu’ils vont engager; couvrant une partie du capital, en plus de leur garantir la protection sociale. Autre catégorie d’acteurs économiques ciblés: les investisseurs porteurs de projets créateurs d’un nombre important d’emplois. Ces opérateurs bénéficieront d’incitations à l’investissement et d’accès au foncier; en plus de profiter de mesures transverses ayant trait à la formation et la qualification des agriculteurs, et à l’aménagement hydro-agricole.

La formation agricole, un levier phare de Génération Green 2020-2030

Les chiffres parlent d’eux-mêmes. En effet, 360.000 exploitations sont gérées par des agriculteurs qui ont 65 ans et plus. Cette estimation tout à fait surprenante, statue en faveur d’une formation d’une nouvelle génération d’agriculteurs. Et c’est d’ailleurs, parmi les leviers de la nouvelle stratégie agricole. En effet, elle prône la formation d’une génération de jeunes entrepreneurs agricoles en mettant en place des incitations dédiées. Par conséquent, il y aura le ciblage de 180.000 jeunes agriculteurs. Face à la problématique tant nationale que mondiale de la relève au sein des exploitations agricoles, des mécanismes verront le jour afin d’assurer leur pérennité.

Il faut rappeler que la formation agricole ne s’arrête pas seulement aux particuliers, comme toutes les formations d’ailleurs. Elle peut clairement se faire dans le monde professionnel. Par exemple, une entreprise qui a des ingénieurs agronomes peut tout à fait former ces derniers au marketing digital agricole au lieu de recruter des marketeurs. Cette décision fait non seulement gagner de l’argent à l’entreprise mais également permet l’élargissement des connaissances de son personnel.

Au Maroc, les subventions visent souvent ce genre de cas. Par exemple, mai passé, le ministère de l’agriculture avait organisé un atelier de formation et d’information au profit du personnel intervenant dans le système des aides et incitations.

En effet, les aides financières accordées par l’Etat pour encourager les investissements agricoles privés à travers le fonds de développement agricole ont fait l’objet de révision. Par ailleurs, la nouvelle édition du livre des Aides Financières de l’État pour la promotion des investissements agricoles (Edition Avril 2019) recense les nouvelles dispositions. Ce qui témoigne encore une fois de l’importance des investissements et de la formation agricoles.

sarah
Author: sarah

Catégories:

contactez-nous

Trouvez-nous sur les réseaux!

Ouvrir chat
Besoin d'aide?
Powered by